Sens-etudes.fr

exemple d'application

+ Plan de Masse (extérieur)



niv -1
 

+ Plan de Niveaux (intérieur)

niveau 0   niveau 1   niveau 2
 

+ Autres supports

     
 

+ Pourquoi une étude ? exemples en images


Études

Une étude signalétique s’effectue dans la majorité des cas à partir de plans (Cadastre, plan de masse, de niveau…etc).
Ils représentent un support de travail idéal, on y retrouve la plupart des informations utiles à l’élaboration d’un projet.

Un RDV initial avec la maitrise d’ouvrage permettra de définir précisément les besoins et attentes sans omettre les explications sur la nature des flux de circulation jusqu’aux objectifs à atteindre.
Des critiques, constructives, seront incontournables afin de provoquer l’intérêt de tous les interlocuteurs (Défauts constatés, Mise en accessibilité…etc.)

Une visite sur site sera à planifier avant tout commencement de la réflexion. Cette « immersion » permettra de ressentir les espaces, de maitriser les approches, d’appréhender les obstacles et d’adapter idéalement des solutions techniques, fonctionnelles et esthétiques. La tâche consistant à conserver un maximum de mobiliers existants afin de réduire les coûts du chantier final.

Les lignes principales de conduite d’une étude peuvent être trouvées sans immersion. Il suffit pour cela d’échanger avec les principaux intervenants, les utilisateurs et bien entendu les architectes qui détiennent souvent les clés d’un projet abouti.
Sans ce travail d’équipe, l’étude ne pourra répondre aux attentes des visiteurs.
Chaque pièce du puzzle a son importance, par exemple (voir ci-contre), pour un concept de signalétique intérieure, une plaque de porte ne se suffira pas à elle-même.

En ce qui concerne la Signalisation routière, un audit des mobiliers existants, si c’est le cas, sera effectué durant la phase d’immersion. Il permettra de mettre en évidence les déséquilibres dans les formats, conceptions et implantations d’origine (Normes à contrôler…etc.)

Une transparence complète sera demandée à la maitrise d’ouvrage.
Un plan de circulation devra être réalisé dans le cas où il n’existerait pas encore afin de maîtriser idéalement les modifications futures du schéma directeur.
Les calculs de résistance des supports seront à exiger des fabricants, ils devront respecter la zone d’implantation géographique (forces des vents en daN).
Les volumes des massifs bétons en découleront et dépendront aussi de la nature du sol.